Un plan sur la comète

Un jeu de piste sur la résistance C’est un projet innovant qui a vu le jour sur la commune de Quévy, plus précisément dans le village de Blaregnies. Un jeu de piste mémoriel sous forme d’application mobile permet de se replonger dans l’histoire locale! Aux origines du projet Tout commence par la volonté de madame Sylvie Dujardin, institutrice à l’école de Blaregnies, de mettre en lumière des faits de résistance locale pendant la Seconde Guerre mondiale, comme en témoigne l’histoire de Paul Herring, aviateur américain dont l’avion a été abattu et qui a été caché par des résistantes. C’est le récit héroïque de ce jeune homme qui a inspiré le projet. Toute l’année, les élèves ont travaillé sur la thématique de la résistance durant la Seconde Guerre mondiale, récolté une foule d’informations historiques grâce au Cercle des Dix Clochers, aux témoins du village interviewés, aux divers intervenants et aux échanges exceptionnels avec monsieur Herring. Ils sont devenus peu à peu passeurs de mémoire.  En classe, le projet a été nourri par la lecture et l’exploitation de la BD « Les enfants de la résistance » de Vincent Dugomier et Benoit Ers (Ed. Du Lombard).  La collaboration du Parc naturel Initialement prévu sous la forme d’un circuit de promenade classique (avant la covid!), c’est avec le Parc naturel des Hauts-Pays que le projet a pris une autre ampleur. Conscient du riche potentiel du projet, le Parc naturel a alors soutenu et accompagné l’institutrice dans son désir de création d’une application mobile interactive permettant aux joueurs de devenir acteurs de cette histoire. Après l’obtention d’un subside de la Fédération Wallonie Bruxelles, un long travail d’équipe a alors débuté pour mettre en place le jeu. [...]

Par |2021-11-10T18:01:52+01:00novembre 9th, 2021|Catégories : Le développement rural, Pédagogie, Tourisme|0 commentaire

Circuit des aubépines

Une initiative citoyenne En 2019, un citoyen d’Aulnois rentrait en contact avec le Parc naturel des Hauts-Pays pour la préservation d’un joli sentier bordé d’aubépines.  Le Parc naturel des Hauts-Pays a alors démarché l’école communale afin de collaborer à un projet de valorisation de ce sentier au travers d’un circuit didactique qui l’emprunterait.  Un projet pédagogique L’animatrice du Parc naturel a d’abord effectué une animation de sensibilisation sur les paysages au cours de laquelle les élèves de la 3ème à la 6ème primaire ont découvert l’itinéraire ainsi que ses principaux points d’intérêt.   Les enfants ont ensuite débuté la rédaction du contenu des panneaux à placer sur le parcours. Pour ce faire, ils ont dû se documenter et rechercher des informations sur les éléments naturels qu’ils souhaitaient mettre en évidence, à savoir : les rôles de la haie, le saule têtard, le paysage bocager, le ruisseau « Le Louvroit » et l’importance de l’eau, le lierre, le houx, les oiseaux sans oublier les aubépines qui donnent leur nom au parcours.  Des partenariats Ce projet était également l’occasion pour le Parc naturel de renforcer ses partenariats : les élèves de l’Institut d'enseignement spécialisé « La Clairière » de Colfontaine ont confectionné le balisage et les supports des panneaux qui ont ensuite été placés par les ouvriers de la commune de Quévy.  Les enfants ont récemment eu l’honneur d’inaugurer ce circuit de 2km avec leurs parents. Découvrez le circuit Une carte de ce nouveau circuit est disponible à l’Administration communale de Quévy et à la maison du Parc naturel des Hauts-Pays. Elle est également téléchargeable ici.  La balade est également reprise sur la plateforme Cirkwi (application mobile disponible gratuitement) : https://www.cirkwi.com/fr/circuit/115734-circuit-des-aubepines Un riche projet transversal alliant pédagogie, sauvegarde de la nature et [...]

Par |2021-09-30T12:20:15+02:00septembre 30th, 2021|Catégories : Le développement rural, Pédagogie, Tourisme|0 commentaire

Sars-la-Bruyère

Faites-nous découvrir votre village Sars-la-Bruyère Commune : Frameries Superficie : environ 838 ha Nombre d’habitants : 843 Localisation Votre guide   Christophe Bondiau Enfant, dans les années 70, j'écoutais avec beaucoup d'attention les histoires, les légendes villageoises et faits de guerre que racontaient les anciens sarois. Bien des années plus tard, devenu professeur d'histoire, j'ai essayé de partager à mes élèves cette même passion pour les récits du passé. Je suis l'auteur de 2 essais sur la Libération du village de Sars-la-Bruyère en septembre 1944 et j'organise à la demande des promenades historiques sur les lieux de combats du village. Etymologie Etymologiquement , son nom provient du latin " Sartum" qui signifie endroit défriché ou sarclé, c’est-à-dire à vocation agricole. Un peu d'histoire Sars-la-Bruyère est un village rural dont la forme ancienne est déjà mentionnée dans une bulle de 25 octobre 1185 du pape Lucius III, confirmant les possessions du Chapitre de Sainte-Waudru.  Le village est très  ancien, les preuves tangibles en sont les vestiges de la chaussée romaine Bavay – Utrecht et de nombreuses traces de constructions gallo-romaines. La Bataille de Malplaquet (le 11 septembre 1709) s'est déroulée en partie sur le territoire actuel de Sars-la-Bruyère (lieu-dit "La Noire Bouteille"). Au XVIIIe siècle, le nom du village apparaît sous la forme de Sars-Notre-Dame et Sars-Lez-Eugies.  Ce n’est qu’après la Révolution française qu’on l’appela définitivement Sars-la-Bruyère, "La Bruyère" étant le nom que portait une ancienne ferme au Nord-Est du village. La poterie du Donjon Le donjon de Sars-la-Bruyère daterait du XII me siècle, le comte de Hainaut, Bauduin IV  dit « Bauduin l'édificateur, le bâtisseur », né en 1108, mort le 8 novembre 1171 serait à l’origine de sa construction. La seigneurie qui devint un marquisat en [...]

Par |2021-07-08T17:13:31+02:00juin 21st, 2021|Catégories : Le développement rural, Non classé, Tourisme|0 commentaire

Autreppe

Faites-nous découvrir votre village Autreppe Commune : Honnelles Superficie : environ 166 ha  Nombre d’habitants : 351 (2016) Localisation Votre guide Jean-Pierre Gobert Je suis né en 1948. Ancien pharmacien à la retraite, j'habite Autreppe depuis 40 ans. Passionné d'histoire locale mais aussi de faune et de flore, j'ai édité plusieurs livres sur le sujet. Je gère également le groupe de marche "Rand'Optimist" de Honnelles. https://www.youtube.com/watch?v=qSM1LnMvLkc Etymologie Concernant l’étymologie du mot "Autreppe", retenons celle qui colle à la réalité du terrain : Alta Ripa ou hautes rives. En effet, cela prend tout son sens quand on voit le relief vallonné creusé par le ruisseau qui prend sa source en territoire français près du «Passe-tout-Outre» au lieu-dit la Canarderie, près du bois d’Audois. Un peu d'histoire A la fusion des communes, le 1er janvier 1977, Autreppe devient le centre administratif de la Commune de Honnelles : en effet la Maison communale et la maison de l’instituteur de l’école communale qui y est annexée, furent choisies pour abriter les locaux administratifs de la nouvelle entité de Honnelles. Il est vrai qu'Autreppe occupait une position géographique centrale dans le nouveau territoire. Quelle belle revanche pour cette petite commune habitée à l'époque par quelques 250 habitants. La stèle Verhaeren Dans la rue Grande, à l'entrée de la maison communale se trouve une stèle de pierre à peine dégrossie. Il s'agit d'un buste d'Émile Verhaeren, le célèbre poète flamand d'expression française. Elle est l'œuvre d'Angelo Hecq, un sculpteur hennuyer auquel on doit déjà les monuments de Tamines et de Pâturages. Jadis placée au premier mémorial Verhaeren à Roisin et été inaugurée en 1937, on la plaça ensuite dans la cour des Écoles techniques du Hainaut à Saint-Ghislain avant de la [...]

Par |2020-02-27T15:04:24+01:00février 7th, 2020|Catégories : Le développement rural, Non classé, Tourisme|0 commentaire

Parrainez une balade

Vous aimez marcher ? Vous avez du temps libre ? Nous avons besoin de vous ! Le Parc naturel des Hauts-Pays propose de nombreux circuits de promenades appréciés des marcheurs.  Malheureusement, le balisage subit l'outrage du temps (usure, vandalisme, ...).  L'équipe du Parc naturel étant assez réduite, nous ne pouvons pas surveiller en permanence son état. Aidez le Parc naturel des Hauts-Pays à entretenir le balisage de ses circuits de promenades en parrainant l’un de nos circuits de promenades. En quoi cela consiste-t-il ? Vous choisissez une balade ici : Honnelles - Quiévrain 4 km Point de départ : place de Montignies-sur-Roc (à la taverne du château) Cette randonnée vous fera faire le tour du bois d’Audregnies et vous fera longer la Petite Honnelle.  Vous parcourrez également Montignies-sur-Roc, village au charme incontestable. Ce circuit a été réalisé par le Parc naturel des Hauts-Pays, le Service Public de Wallonie et son Département Nature et Forêt. 13 Km Point de départ : place d’Onnezies. Cette randonnée passe par le charmant village de Montignies-sur-Roc.  Elle contourne ensuite le bois de Rampemont en vous faisant découvrir le château-ferme du même nom, traverse le village d’Autreppe et prend fin à Onnezies, non loin de la Maison du Parc naturel. Ce circuit a été réalisé par le Parc naturel des Hauts-Pays, le Service Public de Wallonie et  son Département Nature et Forêt. 15,5 km Point de départ : Place de Roisin Cette randonnée vous fera parcourir Roisin et le bois d’Angre où vous découvrirez le fameux Caillou-qui-Bique.  Elle fera également un incursion en France par le superbe village de Gussignies. Ce circuit a été réalisé par le Parc naturel des Hauts-Pays, le Service Public de Wallonie et [...]

Par |2019-04-11T14:30:49+02:00février 4th, 2019|Catégories : Tourisme|0 commentaire

Circuits Moneuse

Partez sur les traces de Moneuse grâce à 5 nouveaux circuits S'il est un personnage qui marqua les esprits dans notre région, c'est bien Antoine-Joseph Moneuse.  En effet, aucune commune du Parc Naturel des Hauts-Pays ne fut épargnée par les prétendus méfaits de ce brigand connu sous le surnom de "Capitaine des Chauffeurs du Nord".  Nous vous proposons à présent de revivre les grands moments de l'histoire à travers 5 nouveaux circuits à parcourir en famille.  Une manière de découvrir un patrimoine immatériel mais également des endroits parfois méconnus de notre territoire. Nos premiers circuits numériques Inutile de chercher du balisage sur votre chemin, il n'y en a aucun.  En effet, ces 5 balades représentent une nouveauté pour le Parc Naturel car il s'agit de nos premières balades numériques.  Grâce à l'application "Cirkwi" (disponible sur Android et IOS) et à votre smartphone équipé d'un GPS vous serez géolocalisé en permanence.  Impossible de se perdre.  Bien sûr, une carte est également disponible en téléchargement pour les personnes non équipées. Le Parc Naturel a également travaillé sur ce projet avec des partenaires locaux de premier ordre : VisitMons et la Maison du Tourisme de la Région de Mons.  Vous pouvez d'ailleurs également télécharger ces balades sur votre appareil mobile via leur application dédiée disponible gratuitement sur l'App Store et sur Google Play.   Du contenu interactif ! La véritable valeur ajoutée de ce système réside dans le fait que le circuit peut être enrichi de contenu interactif. En plus de la géolocalisation, le promeneur se voit alors proposer des points d'intérêt sur son parcours. Vous pourrez ainsi découvrir l'histoire de Moneuse [...]

Par |2019-02-13T16:41:43+01:00juin 29th, 2015|Catégories : Le développement rural, Tourisme|0 commentaire

Geocaching

Qu'est-ce que le Geocaching ? Le geocaching est en quelque sorte une chasse au trésor moderne.  Au lieu de partir à la recherche d'un lieu indiqué sur une carte en papier, vous troquez simplement celle-ci pour une application mobile ou un GPS.  Une fois les coordonnées enregistrées, vous voilà guidé vers la "geocache" !  Des photos, indications ou indices peuvent également vous aider sur votre chemin.  Il s'agit d'une activité ludique et orientée vers la nature qui regroupe plusieurs millions d'adeptes dans le monde.  Regardez la vidéo pour en savoir plus sur ce véritable phénomène. De quoi ai-je besoin ? Il faut savoir que le geocaching est une activité extrêmement organisée.  Un site web de portée mondiale rassemble la communauté des "geo cacheurs" et des "geo trouveurs".  Toutes les coordonnées des caches disponibles y sont visibles.  Il faut suffit de créer un compte. https://www.geocaching.com/play Une fois une cache choisie, il faut se mettre à sa recherche.  Pour cela, plusieurs options sont possibles : le GPS ou l'application mobile   Le GPS de randonnée est une valeur sûre pour la géolocalisation.   Très précis, il peut toutefois s'avérer assez cher suivant la marque choisie.  Il faut également savoir que toutes les options du geocaching ne sont pas possibles avec cet outil.  Il vous conduira au point choisi mais ne pourra pas vous fournir d' informations complémentaires comme une photo, une description ou un indice une fois sur le terrain. Pour cela, il faudra opter pour une application mobile disponible sur smartphone. À l'heure actuelle, la majorité d'entre-vous est équipée d'un smartphone.  Bonne nouvelle, sans le savoir, vous disposez de l'outil parfait pour vous lancer dans le Geocaching.  [...]

Par |2018-07-19T12:28:54+02:00juin 10th, 2015|Catégories : Tourisme|0 commentaire
Aller en haut