Sars-la-Bruyère

Faites-nous découvrir votre village Sars-la-Bruyère Commune : Frameries Superficie : environ 838 ha Nombre d’habitants : 843 Localisation Votre guide   Christophe Bondiau Enfant, dans les années 70, j'écoutais avec beaucoup d'attention les histoires, les légendes villageoises et faits de guerre que racontaient les anciens sarois. Bien des années plus tard, devenu professeur d'histoire, j'ai essayé de partager à mes élèves cette même passion pour les récits du passé. Je suis l'auteur de 2 essais sur la Libération du village de Sars-la-Bruyère en septembre 1944 et j'organise à la demande des promenades historiques sur les lieux de combats du village. Etymologie Etymologiquement , son nom provient du latin " Sartum" qui signifie endroit défriché ou sarclé, c’est-à-dire à vocation agricole. Un peu d'histoire Sars-la-Bruyère est un village rural dont la forme ancienne est déjà mentionnée dans une bulle de 25 octobre 1185 du pape Lucius III, confirmant les possessions du Chapitre de Sainte-Waudru.  Le village est très  ancien, les preuves tangibles en sont les vestiges de la chaussée romaine Bavay – Utrecht et de nombreuses traces de constructions gallo-romaines. La Bataille de Malplaquet (le 11 septembre 1709) s'est déroulée en partie sur le territoire actuel de Sars-la-Bruyère (lieu-dit "La Noire Bouteille"). Au XVIIIe siècle, le nom du village apparaît sous la forme de Sars-Notre-Dame et Sars-Lez-Eugies.  Ce n’est qu’après la Révolution française qu’on l’appela définitivement Sars-la-Bruyère, "La Bruyère" étant le nom que portait une ancienne ferme au Nord-Est du village. La poterie du Donjon Le donjon de Sars-la-Bruyère daterait du XII me siècle, le comte de Hainaut, Bauduin IV  dit « Bauduin l'édificateur, le bâtisseur », né en 1108, mort le 8 novembre 1171 serait à l’origine de sa construction. La seigneurie qui devint un marquisat en [...]

Par |2021-07-08T17:13:31+02:00juin 21st, 2021|Catégories : Le développement rural, Non classé, Tourisme|0 commentaire

Autreppe

Faites-nous découvrir votre village Autreppe Commune : Honnelles Superficie : environ 166 ha  Nombre d’habitants : 351 (2016) Localisation Votre guide Jean-Pierre Gobert Je suis né en 1948. Ancien pharmacien à la retraite, j'habite Autreppe depuis 40 ans. Passionné d'histoire locale mais aussi de faune et de flore, j'ai édité plusieurs livres sur le sujet. Je gère également le groupe de marche "Rand'Optimist" de Honnelles. https://www.youtube.com/watch?v=qSM1LnMvLkc Etymologie Concernant l’étymologie du mot "Autreppe", retenons celle qui colle à la réalité du terrain : Alta Ripa ou hautes rives. En effet, cela prend tout son sens quand on voit le relief vallonné creusé par le ruisseau qui prend sa source en territoire français près du «Passe-tout-Outre» au lieu-dit la Canarderie, près du bois d’Audois. Un peu d'histoire A la fusion des communes, le 1er janvier 1977, Autreppe devient le centre administratif de la Commune de Honnelles : en effet la Maison communale et la maison de l’instituteur de l’école communale qui y est annexée, furent choisies pour abriter les locaux administratifs de la nouvelle entité de Honnelles. Il est vrai qu'Autreppe occupait une position géographique centrale dans le nouveau territoire. Quelle belle revanche pour cette petite commune habitée à l'époque par quelques 250 habitants. La stèle Verhaeren Dans la rue Grande, à l'entrée de la maison communale se trouve une stèle de pierre à peine dégrossie. Il s'agit d'un buste d'Émile Verhaeren, le célèbre poète flamand d'expression française. Elle est l'œuvre d'Angelo Hecq, un sculpteur hennuyer auquel on doit déjà les monuments de Tamines et de Pâturages. Jadis placée au premier mémorial Verhaeren à Roisin et été inaugurée en 1937, on la plaça ensuite dans la cour des Écoles techniques du Hainaut à Saint-Ghislain avant de la [...]

Par |2020-02-27T15:04:24+01:00février 7th, 2020|Catégories : Le développement rural, Non classé, Tourisme|0 commentaire

Prêt de gobelets réutilisables

Envie d'organiser un événement respectueux de l'environnement ?  Le Parc naturel des Hauts-Pays a récemment reçu 780 gobelets réutilisables à son effigie et les met à disposition ! De plus, c'est "made un Belgium" !  Conditions : Ceux-ci peuvent être prêtés par des associations du Parc naturel des Hauts-Pays (communes de Colfontaine, Dour, Frameries, Honnelles, Quiévrain et Quévy) mais ils peuvent également l'être par celles extérieures au territoire. Cependant, les associations présentes sur le territoire du PNHP auront la priorité sur la réservation ; Pour chaque gobelet prêté, des frais de caution s'élevant symboliquement à 1 euro vous seront demandés (ainsi qu'une caution de départ s'élevant à 50 euros) ; Bien évidemment, nous les rendre dans l'état dans lequel vous nous les avez empruntés (propres et non abimés !). Intéressé(e) ? Veuillez télécharger et compléter la convention ci-dessous et nous l'envoyer par mail à l'adresse suivante : parcnaturel@pnhp.be Convention de prêt de gobeletsTélécharger

Plan de gestion : construisons l’avenir du Parc naturel des Hauts-Pays ensemble !

Les Parcs naturels ont été créés pour préserver et mettre en valeur des territoires ruraux habités à forte identité. Leurs paysages et patrimoines remarquables abritent une faune et une flore encore nombreuses et diversifiées qui méritent d'être protégées. Articulé sur les communes de Colfontaine, Dour, Frameries, Honnelles, Quévy et Quiévrain, le Parc naturel des Hauts-Pays (PNHP) assume depuis 20 ans de nombreuses missions dans de multiples domaines tels que la préservation de la nature, l’aménagement du territoire et la conservation des paysages, le développement rural, le tourisme durable, l'éducation et la sensibilisation du public, etc.  L’organisation et la mise en œuvre de ces missions incombent à l’équipe technique du Parc naturel au travers d’un plan de gestion qui oriente les actions sur son territoire durant une période de 10 ans.  Son élaboration n’est pas uniquement réalisée en interne par l’équipe et les instances. Il doit être la résultante d’une dynamique participative plaçant le citoyen au cœur du processus 4 séances d’information à destination des habitants sont prochainement prévues afin de récolter leurs réflexions, idées et visions pour construire un Parc naturel en phase avec leurs aspirations. ⌚️ Où et quand ? 1er groupe : le mercredi 8 septembre à 18h en visioconférence (via la plateforme Teams) et le lundi 13 septembre 2021 à 18h00 à la Maison d’Anna (rue de l’Egalité, 15 à 7080 Eugies) OU 2ème groupe : le samedi 11 septembre à 10h en visioconférence (via la plateforme Teams) et le samedi 18 septembre 2021 à 10h00 à la salle d’initiatives du Centre Culturel de Dour (rue du Marché, 1 à 7370 DOUR). *Attention, pour chaque groupe, la réunion en visioconférence (via la plateforme Teams) et en présentiel sont complémentaires.  Il est important de [...]

Pressez vos fruits et produisez votre propre jus

Le Parc Naturel  met à disposition de ses habitants une presse à fruits sur remorque afin de valoriser leur production.  Vous pourrez alors presser et consommer votre propre jus !  Mieux encore, vous pourrez le conserver une année complète grâce au système de pasteurisation fourni. Voir la presse en action   Plus de détails Disponible sous réservation pour les habitants du territoire du Parc naturel des hauts-Pays (voir carte). Prix location : 10€ Caution : 50€ (si pressage à domicile). Bouteilles : 0.50 €pièce. Infos et réservation François Stocman Tél : 065 46 09 38

Par |2018-07-19T12:28:52+02:00mai 19th, 2016|Catégories : Le développement rural|0 commentaire

Opération « Bocage pour tous »

Avec cette opération récurrente, le Parc naturel se place dans une dynamique de soutien et de développement à la transition écologique plus que jamais d’actualité. Mais qu’est-ce que le bocage? Le bocage est l’implantation de haies, de vergers, d’alignements d’arbres et de mares au sein d’un habitat rural et agricole. Il permet d’améliorer le patrimoine naturel et la biodiversité d’un territoire. La plantation d’arbres fruitiers hautes tiges locaux, de haies indigènes, de perches de saules, le creusement de mares et la création de plusieurs projets agroforestiers constituent à la fois des éléments majeurs du maillage écologique et une activité de diversification pour l’agriculture. Pourquoi s’investir dans l’opération « bocage pour tous » ? Prenons les haies en exemple : le plaisir de récolter quelques noisettes ou petits fruits, d’observer les oiseaux se régaler sur la viorne ou dans le sureau, de faire son vin, d’observer l’écosystème qui s’installera vite dans votre jardin, tout en vous créant un écran pérenne, esthétique et changeant au rythme des saisons, empêchant l’érosion du sol, … comment y résister ? Les vergers sont des zones d’habitats pour certaines espèces comme le Rougequeue noir ou la Chouette chevêche, …  Ils ont également l’avantage de procurer de l’ombrage au bétail (bien-être animal). Ils permettent aussi d’obtenir une qualité paysagère, grâce à la préservation du bocage. Les fruitiers ont un intérêt patrimonial.  Des variétés de fruits typiques de notre région sont ainsi conservées.  Enfin, ces arbres fruitiers ont un intérêt nutritionnel ou économique, les fruits ou leur transformation ayant un apport nutritif de qualité. Vous avez choisi de vous installer dans une zone rurale?  Chacun peut contribuer, à son échelle, à l’amélioration de l’aspect paysager de notre belle région. Quelques chiffres… Le changement est amorcé, [...]

Par |2021-08-10T14:16:46+02:00août 21st, 2015|Catégories : Le développement rural, Le patrimoine naturel|0 commentaire

Circuits Moneuse

Partez sur les traces de Moneuse grâce à 5 nouveaux circuits S'il est un personnage qui marqua les esprits dans notre région, c'est bien Antoine-Joseph Moneuse.  En effet, aucune commune du Parc Naturel des Hauts-Pays ne fut épargnée par les prétendus méfaits de ce brigand connu sous le surnom de "Capitaine des Chauffeurs du Nord".  Nous vous proposons à présent de revivre les grands moments de l'histoire à travers 5 nouveaux circuits à parcourir en famille.  Une manière de découvrir un patrimoine immatériel mais également des endroits parfois méconnus de notre territoire. Nos premiers circuits numériques Inutile de chercher du balisage sur votre chemin, il n'y en a aucun.  En effet, ces 5 balades représentent une nouveauté pour le Parc Naturel car il s'agit de nos premières balades numériques.  Grâce à l'application "Cirkwi" (disponible sur Android et IOS) et à votre smartphone équipé d'un GPS vous serez géolocalisé en permanence.  Impossible de se perdre.  Bien sûr, une carte est également disponible en téléchargement pour les personnes non équipées. Le Parc Naturel a également travaillé sur ce projet avec des partenaires locaux de premier ordre : VisitMons et la Maison du Tourisme de la Région de Mons.  Vous pouvez d'ailleurs également télécharger ces balades sur votre appareil mobile via leur application dédiée disponible gratuitement sur l'App Store et sur Google Play.   Du contenu interactif ! La véritable valeur ajoutée de ce système réside dans le fait que le circuit peut être enrichi de contenu interactif. En plus de la géolocalisation, le promeneur se voit alors proposer des points d'intérêt sur son parcours. Vous pourrez ainsi découvrir l'histoire de Moneuse [...]

Par |2019-02-13T16:41:43+01:00juin 29th, 2015|Catégories : Le développement rural, Tourisme|0 commentaire

Organisation de balades

Plusieurs fois par an, le Parc naturel organise des balades sur son territoire.  Inaugurations de nouveaux circuits, balades gourmandes ou à thème, ces événements rassemblent à chaque fois un large public désireux de découvrir ou de redécouvrir notre belle région. Voici quelques exemples de promenades organisées ces dernières années : Balades insolites - 2018 (Dour, Honnelles, Colfontaine, Quiévrain et Frameries) Les Fines boucles - 2017 (Dour, Honnelles, Colfontaine, Frameries, Quiévrain et Quévy)  Inauguration du circuit Béria (Quévy-le-Petit)  Inauguration du circuit du bocage à Onnezies

Par |2019-02-14T12:18:02+01:00octobre 29th, 2014|Catégories : Le développement rural|0 commentaire
Aller en haut