À propos de PNHP

Cet auteur n'a pas encore renseigné de détails.
Jusqu'à présent PNHP a créé 38 entrées de blog.

Inauguration du circuit des trognes

Dans le cadre du projet « Et nos (Hainaut) saules têtards » qui consiste à tailler 500 saules et planter 5000 perches sur le territoire de 3 parcs naturels du Hainaut, un volet pédagogique a été créé. Le Parc naturel des Hauts-Pays a contacté l’école communale de Sars-la-Bruyère en juin 2021 afin de proposer le projet «Circuit des Trognes» qui consiste à mettre en valeur des sentiers du village ainsi que les arbres têtards qui jalonnent le paysage. Dès septembre 2021, les élèves du primaire ont bénéficié d’une animation pédagogique articulée autour d’un grand jeu de sensibilisation à la sauvegarde des arbres têtards : un jeu de l’oie qui explique différents thèmes : qu’est-ce qu’une trogne ? Quels sont les différents types de trognes ? Les trognes favorisent-elles une biodiversité particulière ? Quelles sont les utilités des trognes ?... Les élèves ont également découvert l’itinéraire du circuit ainsi que ses principaux points d’intérêt. Dès le mois d’octobre, ils ont débuté la rédaction du contenu des panneaux à placer sur le parcours. Pour ce faire, ils ont dû se documenter et rechercher des informations sur les éléments naturels qu’ils souhaitaient mettre en évidence avec bien sûr l’aide précieuse de leurs enseignantes et enseignants. En janvier 2022, des animations « Vannerie » ont été dispensées dans les classes par deux animatrices spécialisées et les enfants ont ainsi pu créer des objets en branches de saules. Ce projet était aussi l’occasion pour le Parc naturel de renforcer ses partenariats :  l’école d’enseignement spécialisé La Clairière de Colfontaine a réalisé les balises et supports des panneaux qui ont ensuite été placés sur le terrain par les ouvriers communaux de Frameries. Notons encore qu’une carte de ce circuit est disponible à la Maison du Parc naturel des Hauts-Pays et que la [...]

Par |2022-06-21T16:23:47+02:00juin 21st, 2022|Catégories : Éducation au territoire, Les animations pédagogiques|0 commentaire

Appel aux dons pour nos futurs projets

Dans le cadre de notre projet "Opération Hirondelles", le Parc Naturel des Hauts Pays a besoin de vos dons en vue de lancer son prochain Circuit des Hirondelles, lequel sera situé dans la commune de Baisieux. En contribuant à ce projet, vous participerez à la sensibilisation du grand public par l'installation d'infrastructures diverses sur le terrain, ainsi que des animations dans les écoles du territoire du Parc naturel des Hauts-Pays. Vous désirez faire un don ? Pour en savoir plus, consultez notre flyer ci-dessous. Pour télécharger notre flyer : appel-aux-dons-PNHP

Par |2022-06-21T11:35:18+02:00juin 21st, 2022|Catégories : L'accueil, l'éducation et l'information du public|0 commentaire

Opération « sauvetage des batraciens »

Un constat Chaque année, après les dernières gelées hivernales et le retour de températures nocturnes plus clémentes (min. 7°C), les amphibiens sortent d'hibernation pour se reproduire.    Malheureusement, des obstacles meurtriers se dressent devant eux. La traversée des routes décime malheureusement les populations (pour ne citer qu’elle).  En cette saison de migration,  nous appelons donc à  la vigilance des automobilistes. Une action Chaque année , Natagora lance des opérations de sauvetage des batraciens de février à avril.  Le Parc naturel des Hauts-Pays participe à l'action en collaboration avec la section des Cercles de Naturalistes de Belgique "Entre Haine et Honnelles".  Afin de réduire les pertes sur des zones problématiques, nous mettons en œuvre des passages spécifiques permettant une traversée sécurisée de ces axes meurtriers. L’opération consiste en la pose d’un dispositif barrière empêchant la traversée des batraciens et les amenant dans un réceptacle. Des bénévoles, quant à eux, se chargent de les acheminer dans des seaux  de l’autre côté de la route.  2 passages ont récemment été  mis en place:  à Sars-la-Bruyère (Frameries) et l'autre à Goegnies- Chaussée (Quévy). Nous lançons donc un appel aux bénévoles qui voudraient rejoindre l'action! Une soirée d'information Une conférence sur les batraciens sera organisée à la "Zwarte biquette" (Rue de Taisnières 53, 7080 Frameries) le 25/02 à 18h. Vous apprendrez à reconnaitre les batraciens et vous recevrez toutes les informations pour participer à leur sauvegarde lors de leur migration printanière. Sur réservation uniquement via jb.tonnelle@pnhp.be.  Places limitées à 49 personnes.  Un verre de l'amitié sera offert en fin de séance par le Parc naturel. Revivez l'opération 2021 en vidéo

Par |2022-02-24T14:00:44+01:00février 11th, 2022|Catégories : Le patrimoine naturel, Non classé|0 commentaire

La bibliothèque didactique ambulante

De quoi s’agit-il ? Il s’agit d’un ensemble de 50 livres Jeunesse de sensibilisation à la Nature et à l’Environnement qui sont mis gratuitement à la disposition des écoles primaires du PNHP depuis octobre 2020. Quels sont les thèmes développés par ces livres ? Ils sont répartis en plusieurs catégories : Déchets, Eau, Energie, Changements climatiques, Nature et Sauvons la Planète. Public-cible du projet Les livres sont principalement destinés aux enfants de 8 à 12 ans. Quels sont les objectifs poursuivis par le projet ? Eduquer et sensibiliser les jeunes au respect de la Nature et de l’Environnement Promouvoir des comportements plus éco-responsables Développer la créativité artistique et l’esprit de synthèse Donner le goût de la lecture et rendre passionnante la découverte de l’écologie Partenariat Ce projet est réalisé en collaboration avec la bibliothèque communale de Dour qui a fourni une partie des livres Jeunesse, l’autre partie étant constituée des livres de la bibliothèque didactique de la Maison du Parc naturel des Hauts-Pays. En pratique Chaque élève emprunte un livre et réalise une affiche didactique relative au livre découvert. Cette affiche doit comprendre un dessin qui résume le livre ainsi qu’un slogan accrocheur. Les affiches sont ensuite examinées par les membres du jury du PNHP.  Dans chaque classe, une récompense (une gourde à l’effigie du Parc) est offerte aux élèves qui ont réalisé le poster didactique le plus convaincant (contenu du message, aspect artistique et créatif). Nombre d’enfants sensibilisés : 153 (entre octobre 2020 et février 2022).   Les affiches Découvrez les affiches lauréates des 5ème et 6ème primaires de l'école communale Albert Libiez (Colfontaine). Sauvegarder [...]

Par |2022-02-03T11:35:59+01:00février 3rd, 2022|Catégories : Non classé|0 commentaire

Un plan sur la comète

Un jeu de piste sur la résistance C’est un projet innovant qui a vu le jour sur la commune de Quévy, plus précisément dans le village de Blaregnies. Un jeu de piste mémoriel sous forme d’application mobile permet de se replonger dans l’histoire locale! Aux origines du projet Tout commence par la volonté de madame Sylvie Dujardin, institutrice à l’école de Blaregnies, de mettre en lumière des faits de résistance locale pendant la Seconde Guerre mondiale, comme en témoigne l’histoire de Paul Herring, aviateur américain dont l’avion a été abattu et qui a été caché par des résistantes. C’est le récit héroïque de ce jeune homme qui a inspiré le projet. Toute l’année, les élèves ont travaillé sur la thématique de la résistance durant la Seconde Guerre mondiale, récolté une foule d’informations historiques grâce au Cercle des Dix Clochers, aux témoins du village interviewés, aux divers intervenants et aux échanges exceptionnels avec monsieur Herring. Ils sont devenus peu à peu passeurs de mémoire.  En classe, le projet a été nourri par la lecture et l’exploitation de la BD « Les enfants de la résistance » de Vincent Dugomier et Benoit Ers (Ed. Du Lombard).  La collaboration du Parc naturel Initialement prévu sous la forme d’un circuit de promenade classique (avant la covid!), c’est avec le Parc naturel des Hauts-Pays que le projet a pris une autre ampleur. Conscient du riche potentiel du projet, le Parc naturel a alors soutenu et accompagné l’institutrice dans son désir de création d’une application mobile interactive permettant aux joueurs de devenir acteurs de cette histoire. Après l’obtention d’un subside de la Fédération Wallonie Bruxelles, un long travail d’équipe a alors débuté pour mettre en place le jeu. [...]

Par |2021-11-10T18:01:52+01:00novembre 9th, 2021|Catégories : Le développement rural, Pédagogie, Tourisme|0 commentaire

QR CODE

Ceci n'est pas le bon QR code. Cherche encore ... Vous avez scanné ce code par curiosité et vous ne savez pas ce dont il s’agit? Ce code fait partie du jeu de piste mémoriel "Un plan sur la comète" sur le thème de la résistance à Blaregnies. N'hésitez pas à rejoindre l'aventure ! Comment ? Téléchargez l'application gratuite Geologix Recherchez le jeu "plan sur la comète" Téléchargez-le Lieu de départ : place de Blaregnies Durée : maximum 3h Environ 5 km

Par |2021-10-22T15:19:49+02:00octobre 22nd, 2021|Catégories : Non classé|0 commentaire

Deviens stagiaire au Parc naturel des Hauts-Pays

Depuis sa création,  Le Parc naturel des Hauts-Pays est une terre d'accueil pour les étudiants. Dans une structure à taille humaine, tu auras l'occasion d'effectuer un stage encadré par des professionnels qui te guideront et t'apporteront un réel suivi personnalisé. Niveaux d'études Du secondaire au master en passant par le bachelier, nous sommes ouverts à tous les niveaux.  Les centres d'insertion socioprofessionnelle sont également concernés (Creaform, ect ...).  Domaines d'actions  Le PNHP mène des actions dans de nombreux axes de travail : la gestion et la préservation du patrimoine naturel le développement rural et socio-économique (circuits courts et tourisme durable) l'éducation au territoire le patrimoine paysager et l'aménagement du territoire Profil d'études Le profil d'études pouvant travailler sur ces axes est donc très large.  Voici quelques exemples : agronomie (options "forêt et nature" ou "environnement") éducation, animation (instituteur primaire ou maternel, régent en sciences ou géographie, ... ) géographe, architecte, paysagiste tourisme secrétariat communication graphisme Durée et périodes de stages La durée d'un stage peut varier.  Cela comprend aussi bien les stages d'observation de quelques jours que des stages de plusieurs mois. Contact Tu désires postuler à un stage dans notre structure? Contacte-nous via parcnaturel@pnhp.be Ils ont effectué un stage chez nous  

Par |2022-04-13T09:44:05+02:00octobre 7th, 2021|Catégories : jobs, Non classé, Pédagogie|0 commentaire

Circuit des aubépines

Une initiative citoyenne En 2019, un citoyen d’Aulnois rentrait en contact avec le Parc naturel des Hauts-Pays pour la préservation d’un joli sentier bordé d’aubépines.  Le Parc naturel des Hauts-Pays a alors démarché l’école communale afin de collaborer à un projet de valorisation de ce sentier au travers d’un circuit didactique qui l’emprunterait.  Un projet pédagogique L’animatrice du Parc naturel a d’abord effectué une animation de sensibilisation sur les paysages au cours de laquelle les élèves de la 3ème à la 6ème primaire ont découvert l’itinéraire ainsi que ses principaux points d’intérêt.   Les enfants ont ensuite débuté la rédaction du contenu des panneaux à placer sur le parcours. Pour ce faire, ils ont dû se documenter et rechercher des informations sur les éléments naturels qu’ils souhaitaient mettre en évidence, à savoir : les rôles de la haie, le saule têtard, le paysage bocager, le ruisseau « Le Louvroit » et l’importance de l’eau, le lierre, le houx, les oiseaux sans oublier les aubépines qui donnent leur nom au parcours.  Des partenariats Ce projet était également l’occasion pour le Parc naturel de renforcer ses partenariats : les élèves de l’Institut d'enseignement spécialisé « La Clairière » de Colfontaine ont confectionné le balisage et les supports des panneaux qui ont ensuite été placés par les ouvriers de la commune de Quévy.  Les enfants ont récemment eu l’honneur d’inaugurer ce circuit de 2km avec leurs parents. Découvrez le circuit Une carte de ce nouveau circuit est disponible à l’Administration communale de Quévy et à la maison du Parc naturel des Hauts-Pays. Elle est également téléchargeable ici.  La balade est également reprise sur la plateforme Cirkwi (application mobile disponible gratuitement) : https://www.cirkwi.com/fr/circuit/115734-circuit-des-aubepines Un riche projet transversal alliant pédagogie, sauvegarde de la nature et [...]

Par |2021-09-30T12:20:15+02:00septembre 30th, 2021|Catégories : Le développement rural, Pédagogie, Tourisme|0 commentaire

Projet « Et nos (Hainaut) saules têtards »

Des saules têtards à tailler ou à planter? On s’en occupe ….. presque gratuitement ! 500 saules têtards à tailler et 5000 perches à planter, voilà les objectifs ambitieux visés par les Parcs naturels du Pays des Collines, des Plaines de l’Escaut et des Hauts-Pays (en collaboration avec la Haute Ecole Condorcet) dans le cadre du projet « Et nos (Hainaut) saules têtards ? » inscrit dans la campagne « Yes, we plant » initiée par la Wallonie. Ce projet est né du constat de la disparition dans nos campagnes de cet arbre typique du Hainaut. Son existence repose sur des tailles régulières (tous les 8-10 ans) qui provoquent cette forme si particulière. Par manque d’entretien, on observe donc le dépérissement de nombreux têtards qui éclatent sous les branches devenues trop lourdes. Et ce serait bien dommage qu’il disparaisse vu tous les services qu’il peut fournir et cela d’autant plus avec les changements climatiques que nous connaissons ! Bois de chauffage ; Fourrage ; Amélioration du sol et source d’humus ; Régulation climatique ; Stabilisation du sol et des berges (anti-érosion) ; Bien-être du cheptel grâce à l’ombre ; Effet positif sur les rendements agricoles (agroforesterie, microclimat) ; Améliore la biodiversité favorable aux cultures ; ... Ce projet vise également à étudier des pistes de valorisation du broyat issu des tailles. Vous souhaitez tester l’utilisation du Bois Raméal Fragmenté pour augmenter vos taux d’humus ? Ou peut-être souhaitez-vous en savoir davantage sur l’utilisation des feuilles de saules comme fourrage ? Alors, participez à notre projet et demandez à être tenu.e informé.e. Et en pratique ? Si vous avez un ou plusieurs vieux saules têtards qui doivent être taillés, ou si vous souhaitez planter des perches de saules [...]

Par |2022-07-27T10:21:23+02:00septembre 1st, 2021|Catégories : Le patrimoine naturel|0 commentaire

Sars-la-Bruyère

Faites-nous découvrir votre village Sars-la-Bruyère Commune : Frameries Superficie : environ 838 ha Nombre d’habitants : 843 Localisation Votre guide   Christophe Bondiau Enfant, dans les années 70, j'écoutais avec beaucoup d'attention les histoires, les légendes villageoises et faits de guerre que racontaient les anciens sarois. Bien des années plus tard, devenu professeur d'histoire, j'ai essayé de partager à mes élèves cette même passion pour les récits du passé. Je suis l'auteur de 2 essais sur la Libération du village de Sars-la-Bruyère en septembre 1944 et j'organise à la demande des promenades historiques sur les lieux de combats du village. Etymologie Etymologiquement , son nom provient du latin " Sartum" qui signifie endroit défriché ou sarclé, c’est-à-dire à vocation agricole. Un peu d'histoire Sars-la-Bruyère est un village rural dont la forme ancienne est déjà mentionnée dans une bulle de 25 octobre 1185 du pape Lucius III, confirmant les possessions du Chapitre de Sainte-Waudru.  Le village est très  ancien, les preuves tangibles en sont les vestiges de la chaussée romaine Bavay – Utrecht et de nombreuses traces de constructions gallo-romaines. La Bataille de Malplaquet (le 11 septembre 1709) s'est déroulée en partie sur le territoire actuel de Sars-la-Bruyère (lieu-dit "La Noire Bouteille"). Au XVIIIe siècle, le nom du village apparaît sous la forme de Sars-Notre-Dame et Sars-Lez-Eugies.  Ce n’est qu’après la Révolution française qu’on l’appela définitivement Sars-la-Bruyère, "La Bruyère" étant le nom que portait une ancienne ferme au Nord-Est du village. La poterie du Donjon Le donjon de Sars-la-Bruyère daterait du XII me siècle, le comte de Hainaut, Bauduin IV  dit « Bauduin l'édificateur, le bâtisseur », né en 1108, mort le 8 novembre 1171 serait à l’origine de sa construction. La seigneurie qui devint un marquisat en [...]

Par |2021-07-08T17:13:31+02:00juin 21st, 2021|Catégories : Le développement rural, Non classé, Tourisme|0 commentaire
Aller en haut