Le territoire du Parc naturel des Hauts-Pays bénéficie d’une richesse paysagère et patrimoniale intéressante.  C’est pourquoi il se doit de veiller à un développement harmonieux de son territoire.  Pour ce faire, il travaille sur diverses actions : charte paysagère, remise d’avis d’urbanisme, valorisation et respect du patrimoine paysager et bâti de la région.

wihéries

Une charte paysagère a pour but de caractériser les paysages, de décrire leur évolution dans le temps ainsi que de pointer leurs atouts et faiblesses.  De par cette identification, des objectifs sont définis afin de préserver, gérer et valoriser (ou même revaloriser) le paysage.  Une charte paysagère est donc un outil d’aide à la gestion du territoire, une sorte de « contrat » établi sur base volontaire en concertation avec les acteurs locaux.  Réalisée à l’échelle du Parc naturel, elle permet une gestion plus cohérente du paysage sur tout son territoire.

Pour l’élaborer, il est donc indispensable de réaliser un diagnostic du territoire étudié. Celui-ci est divisé en trois parties :

  • L’analyse descriptive. Elle a pour but d’identifier des territoires et aires paysagers qui mettent en évidence les principales caractéristiques du passé. Elle permet également de mettre en évidence certaines dynamiques observées au sein du Parc.
  • L’analyse évolutive qui aide à comprendre les changements fondamentaux du paysage. Elle porte essentiellement sur l’étude de la comparaison de cartes telles que celles de Ferraris (fin 18ème siècle), de Vander Maelen (milieu 19ème siècle) avec les cartes IGN actuelles.
  • L’analyse évaluative tente de critiquer l’état des lieux du paysage (ainsi que les éléments qui le constituent) afin de repérer les problématiques et les atouts spécifiques à chacun des territoires étudiés. Cette évaluation permettra d’une part de cerner les enjeux paysagers qui se posent et d’autres part, permettra d’établir des recommandations et propositions d’interventions.

A ce jour, notre Parc Naturel en est à la partie évolutive.

scatu

Le Parc naturel se doit de jouer pleinement un rôle d’instance d’avis en matière d’aménagement du territoire et d’urbanisme.  Il est donc amené à remettre des avis dans le cadre de certaines demandes de permis d’urbanisme, de lotir ou d’urbanisation via sa Sous-Commission de l’Aménagement du Territoire et de l’Urbanisme (la SCATU).  De plus, il est à disposition de ses communes partenaires afin de leur apporter une aide complémentaire (sous forme d’observations et de suggestions) sur bon nombre d’autres dossiers d’urbanisme.  Par an, plus d’une centaine de demandes sont en moyenne traitées.  En savoir plus sur le travail de la SCATU.

église audregnies

Le Parc naturel veille à assurer la valorisation des principaux éléments du patrimoine bâti de sa région, grâce à divers moyens (site Internet, brochures, organisation et soutien d’évènements,…).  Il utilise également ces mêmes supports en vue de sensibiliser la population à la richesse des paysages rencontrés sur son territoire.  En voici quelques exemples en images :