Micro-projet Interreg « Entre 2 Ho »

//Micro-projet Interreg « Entre 2 Ho »

Micro-projet Interreg « Entre 2 Ho »

Entre 2 Ho consiste à la préservation et la restauration d’habitats et de niches écologiques en faveur de 3 espèces : le Cincle plongeur, la Mulette épaisse et la Truite fario, en intégrant une meilleure connaissance de celles-ci sur une rivière transfrontalière ; appelée la Grande Honnelle en Belgique et l’Hogneau en France.

4 partenaires collaborent sur ce micro-projet : Le Parc naturel des Hauts-Pays, le Parc naturel régional de l’Avesnois, le Contrat Rivière Haine et SyMEA.

Cincle plongeur – Cinclus cinclus

Cet oiseau, également appelé merle d’eau, vit dans les cours d’eau torrentueux. Il présente une forme trapue avec une queue courte, il est de couleur noire et brune avec un plastron blanc et un bec noir. Il s’agit du seul passereau capable de marcher sous l’eau afin de se nourrir de larves d’insectes, de mollusques et de crustacés présents dans le fond des cours d’eau ou sous les pierres. On l’aperçoit parfois volant au ras de l’eau de façon rapide et émettant des cris brefs. En période de reproduction, il construit un nid constitué en grande partie de mousses. Il utilise généralement les anfractuosités des ouvrages (vannages, murs, moulins, ponts, …) pour y installer son nid. Il se reproduit à partir de mars. L’espèce est fidèle à son lieu de reproduction et généralement un nid est utilisé pendant plusieurs années.

Truite fario – Salmo trutta fario

La Truite fario est un poisson farouche qui affectionne les cours d’eau rapides et bien oxygénés avec des fonds en graviers. On la reconnaît facilement aux tâches noires et rouges qui parsèment son corps. Les truites sont carnivores. Elles se nourrissent essentiellement d’invertébrés (insectes aquatiques, crustacés, mollusques, …) mais les individus les plus imposants chassent également d’autres poissons, et pratiquent parfois le cannibalisme. Elle est mature sexuellement à partir de l’âge de deux ou trois ans. La période de reproduction s’étale de novembre à janvier. On observe parfois à ces époques des individus en train de frayer dans des ruisseaux ou des zones riches en graviers.

La Truite fario est sensible aux pollutions, à l’artificialisation des cours d’eau mais également au colmatage de ses frayères par les sédiments (recouvrement des zones de graviers par des limons et de la matière organique).

Mulette épaisse – Unio crassus

Les 4 opérateurs de ce micro-projet inventorieront ce mollusque bivalve à l’aide d’aquascopes. La Mulette épaisse mesure de 5 à 9 cm et dispose d’une coquille épaisse de couleur brun foncé présentant des plages de couleur vert-bouteille, de forme ovale ou elliptique.

La Grande Honnelle/ L’Hogneau

La Grande Honnelle ou Hogneau prend sa source sur le territoire français, dans le bois Delhaye à La Longueville, à la limite de la forêt de Mormal.

Son parcours est long de 35.5 km. Cette rivière transfrontalière effectue une partie de son cours en territoire français et belge.

La superficie totale du bassin versant de 240 km2 dont les trois quarts se situent sur le territoire français. Le bassin versant s’apparente à un losange assez large pour sa partie amont et s’affinant vers l’aval.

De La Longueville à la frontière belge, la Grande Honnelle parcourt 17 km à travers le Bavaisis où elle reçoit de nombreux ruisseaux. Sa traversée de la Belgique s’effectue quant à elle sur 12.7 km.

Avez-vous vu ?

Si vous souhaitez participer à notre projet et que vous avez vu un Cincle plongeur ou une Truite fario, remplissez dès à présent ce formulaire ci-dessous.

Et si vous avez envie de directement encoder sa présence OU son absence, rendez-vous sur le site observado.org ou observations.be

Pour retourner le formulaire :

• Par courrier :

  • En Belgique : Contrat Rivière Haine – Rue des Gaillers, 7 – 7000 MONS
  • En France : Maison du Parc de l’Avesnois – Grange Dïmière – 4, Cour de l’Abbaye – BP11203 – 59550 Maroilles

• Par e-mail : entre2ho@gmail.com

• Par téléphone : +32 65 33 66 61 OU +33 3 27 77 51 60

By |2019-04-18T14:26:11+00:00avril 18th, 2019|Categories: Le patrimoine naturel|0 Comments