PNHP

Accueil/PNHP

À propos de PNHP

Cet auteur n'a pas encore renseigné de détails.
Jusqu'à présent PNHP a créé 48 entrées de blog.

Gestion différenciée

Les espaces verts communaux représentent deux pourcents du territoire du Parc naturel des Hauts-Pays. Les communes doivent par conséquent faire preuve d’un comportement exemplaire dans leur gestion. Faisant partie du Parc naturel des Hauts-Pays, celles-ci participent à nos missions. La réglementation zéro phyto mise en place depuis le 1er juin 2019 ainsi que la diminution drastique des moyens financiers pour les communes les poussent à chercher des alternatives plus respectueuses de l’environnement afin d’augmenter la biodiversité et de faire diminuer le bilan carbone. C’est pour cette raison, que les 6 communes composant le Parc naturel des Hauts-Pays participent à des projets ayant pour objectif une meilleure gestion des espaces verts communaux et visant : plus de biodiversité et une meilleure efficience au niveau de la réalisation des travaux et entretiens par les équipes techniques communales. Ces communes, avec notre soutien, revoient leurs plans d’aménagement des espaces verts. Vous pouvez d’ailleurs consulter une cartographie provisoire de leurs différentes propositions : Voir en plein écran Ces plans d’aménagement des espaces verts se nomment : « plans de gestion différenciés ». La gestion différenciée, c’est quoi ? La gestion différenciée est définie par notre partenaire Adalia 2.0 comme étant "une approche raisonnée de la gestion des espaces verts". Elle est plus en phase avec les aspirations actuelles et fait le pari d’une gestion plus respectueuse de l’environnement sans perte de qualité. Elle remet en question le tout horticole sans le bannir. L’objectif est d’appliquer à tout espace vert le mode de gestion le plus adapté à celui-ci tout en tenant compte de son utilisation et de sa situation. Ce type de gestion permet une diversification du type d’espace, une favorisation de la biodiversité et une réduction de [...]

Par |2020-04-30T13:26:37+02:00avril 27th, 2020|Catégories : Le patrimoine naturel|0 commentaire

Le projet SOUS-TERR’HAINE !

Un nouveau projet renforcera nos actions sur le territoire du Parc Naturel des Hauts-Pays : le projet SOUS-TERR'HAINE ! Ce projet vise l'amélioration de la qualité de la masse d'eau souterraine des craies de la Haine, et initiera pour cela des démarches auprès de l'ensemble de la population : les agriculteurs, les communes, les PME mais également les particuliers. Un nouveau projet : avec qui ? Ce projet, financé sur une période de 3 ans (2020–2022) par la Société Publique de Gestion de l’Eau, est envisageable grâce à l’implication de plusieurs partenaires : Le Contrat Rivière Haine porte le projet : La connaissance de l’ensemble des acteurs de l’eau, à tous les niveaux, en fait un opérateur de choix. La coordination et la concertation entre tous ces acteurs demande un savoir-faire qu’ils maîtrisent. Le Parc Naturel des Hauts-Pays est un partenaire incontournable sur son territoire : les nombreuses interactions avec la population et les communes au travers de ses actions de sensibilisation et de restauration des bocages ne peuvent être que bénéfiques. Comme la partie la plus importante du projet se déroule sur leur territoire, un bureau délocalisé dans leur bâtiment a été mis à disposition. Natagriwal est le partenaire par excellence pour avancer au mieux dans les volontés de verdissement englobés dans le projet. Son rôle est d’informer, de conseiller et d’encadrer les opérateurs dans la mise en œuvre du programme agro-environnemental et du réseau Natura 2000. La Société Wallonne des Eaux (SWDE) a pour mission de produire et de distribuer une eau de qualité sur près de [...]

Par |2020-05-07T16:56:39+02:00avril 6th, 2020|Catégories : Le patrimoine naturel|0 commentaire

Mesures Coronavirus

Suite aux restrictions mises en place pour limiter la propagation du COVID-19, le Parc naturel des Hauts-Pays a procédé à une réorganisation interne. Ainsi, la Maison du Parc naturel des Hauts-Pays n'est pas accessible au public jusqu'à nouvel ordre. Nous ne serons donc pas joignables via notre ligne téléphonique générale : 065/46.09.38. Toutefois, l’équipe technique continue à travailler au jour le jour en télétravail. Chaque agent reste donc joignable par mail. Toutes leurs adresses mails sont disponibles via ce lien : http://www.pnhp.be/contact/ Bien sûr, l’adresse mail générale parcnaturel@pnhp.be est toujours disponible. Tous nos événements sont bien sûr reportés. Prenez soin de vous ! 

Par |2020-05-19T10:50:31+02:00mars 20th, 2020|Catégories : Non classé|0 commentaire

Les Boucles vertes

Le concept Après avoir rencontré un grand succès avec nos « fines boucles » en 2017, nos balades insolites en 2018 et nos balades au fil de l'eau en 2019, nous vous invitons cette année à participer à nos « boucles vertes » Le concept est simple : il s'agit de promenades guidées sur le thème de la nature dans chaque commune du Parc naturel des Hauts-Pays. Tout au long du parcours, vous en apprendrez plus sur la richesse naturelle des lieux rencontrés grâce à des spécialistes. Ces balades sont organisées sous la forme de courtes boucles (environ 6km), idéales pour un public familial. Les dates 23 août 2020 - Commune de Quiévrain - COMPLET Cette balade vous emmènera à travers le joli village d'Audregnies, empruntera le RAVeL pour ensuite rejoindre les champs, vous offrant une vue imprenable sur les paysages.  Roxane Gossart, chargée de missions en aménagement du territoire au PNHP, vous aidera à les décrypter. Départ : Place d’Audregnies à 10h. Parcours : 6 km Prix : gratuit Réservation obligatoire avant le  20 août 2020 via parcnaturel@pnhp.be ou 065/46.09.38 30 personnes maximum. 30 août 2020 - Commune de Dour - COMPLET Cette balade prendra son départ à Wihéries, passera au pied d'un terril, empruntera le RAVeL pour ensuite rejoindre la carrière de Dour.  Sur le retour, vous découvrirez la bois de Cocars et sa chapelle.  Vos guides seront issus du PCDN de Dour. Départ : Place du Jeu de Balle à Wihéries à 10h. Parcours : 6 km Prix : gratuit Réservation obligatoire avant le  27 août 2020 via parcnaturel@pnhp.be ou 065/46.09.38 30 personnes maximum. 13 septembre 2020 - Commune de Honnelles - COMPLET Cette balade vous fera traverser le bois d'Angre.  [...]

Par |2020-08-26T09:30:41+02:00mars 11th, 2020|Catégories : événements, Tourisme|0 commentaire

Autreppe

Faites-nous découvrir votre village Autreppe Commune : Honnelles Superficie : environ 166 ha  Nombre d’habitants : 351 (2016) Localisation Votre guide Jean-Pierre Gobert Je suis né en 1948. Ancien pharmacien à la retraite, j'habite Autreppe depuis 40 ans. Passionné d'histoire locale mais aussi de faune et de flore, j'ai édité plusieurs livres sur le sujet. Je gère également le groupe de marche "Rand'Optimist" de Honnelles. https://www.youtube.com/watch?v=qSM1LnMvLkc Etymologie Concernant l’étymologie du mot "Autreppe", retenons celle qui colle à la réalité du terrain : Alta Ripa ou hautes rives. En effet, cela prend tout son sens quand on voit le relief vallonné creusé par le ruisseau qui prend sa source en territoire français près du «Passe-tout-Outre» au lieu-dit la Canarderie, près du bois d’Audois. Un peu d'histoire A la fusion des communes, le 1er janvier 1977, Autreppe devient le centre administratif de la Commune de Honnelles : en effet la Maison communale et la maison de l’instituteur de l’école communale qui y est annexée, furent choisies pour abriter les locaux administratifs de la nouvelle entité de Honnelles. Il est vrai qu'Autreppe occupait une position géographique centrale dans le nouveau territoire. Quelle belle revanche pour cette petite commune habitée à l'époque par quelques 250 habitants. La stèle Verhaeren Dans la rue Grande, à l'entrée de la maison communale se trouve une stèle de pierre à peine dégrossie. Il s'agit d'un buste d'Émile Verhaeren, le célèbre poète flamand d'expression française. Elle est l'œuvre d'Angelo Hecq, un sculpteur hennuyer auquel on doit déjà les monuments de Tamines et de Pâturages. Jadis placée au premier mémorial Verhaeren à Roisin et été inaugurée en 1937, on la plaça ensuite dans la cour des Écoles techniques du Hainaut à Saint-Ghislain avant de la [...]

Par |2020-02-27T15:04:24+01:00février 7th, 2020|Catégories : Le développement rural, Non classé, Tourisme|0 commentaire

Renouvellement des instances du Parc naturel

Le Parc naturel est une structure bicéphale composée d'un Pouvoir Organisateur (PO) et d'une Commission de Gestion (CG). En résumé, on peut dire que le PO est chargé de mettre à disposition les fonds nécessaires à la CG afin de mener les projets. Pouvoir Organisateur Suite aux dernières élections communales de 2018, les instances du Pouvoir Organisateur du Parc naturel des Hauts-Pays ont été renouvelées.  La présidence sera assurée par Bernard Paget, fondateur du PNHP et président depuis 2000. La 1ere Vice-Présidence est attribuée à Catherine Poncin (Quévy).  Catia Pompili (Dour) est 2ème Vice-Présidente et Frédéric Bronchart (Honnelles) est 3ème Vice-Président. Le poste de trésorier sera assuré par Francis Collette (Colfontaine) et le celui de secrétaire par Barbara Crombez (Frameries).  L’Assemblée Générale est constituée de 35 membres (5 par commune partenaire et 5 pour la Province de Hainaut).   Le Conseil d’Administration regroupe quant à lui 16 membres issus des familles politiques PS, CDH et MR.  Les groupes Ecolo et PTB ont chacun un représentant avec voix consultative. Une partie du Conseil d'Administration Commission de Gestion Le Pouvoir organisateur renouvelé va dès lors pouvoir organiser le renouvellement de la Commission de Gestion du Parc naturel. La moitié des 40 membres de l’AG de la CG est composée de politiques désignés par les communes partenaires et la Province de Hainaut.  Rappelons qu’il s’agit d’un membre de la majorité, d’un membre de l’opposition et d’un agent administratif. L’autre moitié de l’AG sera composée de représentants d’associations du territoire.  Un appel à candidature sera prochainement lancé.

Par |2020-01-08T13:26:50+01:00janvier 8th, 2020|Catégories : Non classé|0 commentaire

Semaine de l’arbre 2019

Chaque année, la Région wallonne organise la semaine de l'arbre. Le week-end de la Sainte Catherine, les 23 et 24 novembre 2019, se tiendra la traditionnelle distribution de plants au grand public dans 60 communes wallonnes. Le Parc naturel des Hauts-Pays en profitera pour être présent dans 5 communes de son territoire afin de proposer des arbres fruitiers de variétés rustiques : Pommier haute tige : "Reinette clochard" et "Geneva" Pommier demi tige : "Cabarette", "Cwastresse double" et "Belle de boskoop", Reinette de Waleffe Poirier haute tige : "Précoce Henin" Poirier demi tige : "Précoce Henin" Prix : 12,50€ pour les mi tiges /15€ pour les hautes tiges Retrouvez-nous à ces endroits : Dour - (23/11 de 10h à 16h) : Hall de maintenance (Avenue V. Regnart 3B) Frameries (23/11 de 8h30 à 12h) : Place du marché Honnelles (23/11 de 9h à 11h) : Salle du Conseil Communal (rue Grande 1) Quiévrain (24/11 de 9 à 12h) : salle des cérémonies (rue des wagnons, 8 ) Quévy (23/11 de 9h à 13h) : salle culturelle et citoyenne d'Asquillies (rue des Montrys 13) Réservations : 065/46 09 38 ou f.stocman@pnhp.be avant vendredi à 15h. Possibilité d'acheter le stock restant sur place.

Par |2019-11-21T14:12:08+01:00novembre 20th, 2019|Catégories : Non classé|0 commentaire

Faites-nous découvrir votre village.

Le Parc naturel des Hauts-Pays est à la recherche de personnes ressources voulant partager la connaissance de leur village. Histoire, anecdotes, témoignages, documents, perspectives, ...Nous allons à votre rencontre pour récolter des informations afin de mieux mettre en lumière votre village.  Toutes ces informations pourront alors alimenter de futurs articles, nos base de données, notre collection de photos, nos publications, le contenu des points d'intérêts de nos balades, ... Devenez un ambassadeur du Parc naturel des Hauts-Pays En tant que personne ressource, vous devenez ainsi un véritable ambassadeur de votre territoire. Concrètement, vous pouvez nous transmettre vos informations par téléphone ou par mail mais rien ne remplace une rencontre en personne. Un agent du Parc naturel pourra alors venir dans votre village et le parcourir avec vous lors d'une petite balade. Si vous êtes partant(e), une vidéo ou un enregistrement audio de votre témoignage peut être réalisé. Vous voilà devenu(e) un passeur de mémoire ! Contact Intéressé(e) ? Contactez-nous au 065/46.09.38 ou via parcnaturel@pnhp.be Découvrez nos articles

Par |2020-02-19T16:34:39+01:00novembre 8th, 2019|Catégories : Non classé|0 commentaire

Projet @thenhome

La Chouette d’Athéna (Chouette Chevêche) se fait de plus en plus rare. Les populations sont fortement impactées par la dégradation des milieux et des habitats dans lesquels elle vit. L’arrachage d’éléments arborés, la diminution des prairies, la circulation routière et l’utilisation des pesticides sont les facteurs principaux de sa régression.   Tous unis pour protéger la Chevêche d'Athéna   Face à ce constat, 5 Parcs naturels (trois hennuyers et deux français) s’associent dans le cadre du micro-projet INTERREG @thenHome afin de mettre en œuvre une action transfrontalière de préservation. Au total 250 nichoirs seront installés de part et d’autre de la frontière et des opérations de sensibilisation seront proposées aux habitants lors d’animations.     Nous avons besoin de vous !   Vous souhaitez agir en faveur de la Chouette Chevêche? Des gestes simples et faciles à mettre en œuvre feront son bonheur. Par exemple n’hésitez pas à planter des haies, des arbres têtards, laisser des cavités dans vos bâtiments, conserver des arbres morts… Nous pouvons également installer des nichoirs dans les zones porteuses afin de renforcer les colonies. La carte ci-dessous répertorie les lieux où des chouettes ont été répertoriés (points blanc). Les zones bleu clair constituent les zones où le placement de nichoirs est utile. Voir en plein écran Contact   Pour toute demande de conseil ou de nichoirs, n'hésitez pas à nous contacter au 065/46.09.38 ou via f.stocman@pnhp.be   Suivez toute l'actualité de ce projet sur la page facebook dédiée   Téléchargez la brochure dédiée au projet    

Par |2020-05-07T16:42:32+02:00novembre 6th, 2019|Catégories : Le patrimoine naturel|0 commentaire

Protégeons les batraciens dans le Parc naturel des Hauts-Pays

  Chaque année, après les dernières gelées hivernales et le retour de températures nocturnes plus clémentes (min. 7°C), les amphibiens sortent d'hibernation pour se reproduire et … traversent nos routes ! Lors cette saison de migration (de février à avril), Natagora appelle à la vigilance sur les routes et invite le grand public à participer aux opérations de sauvetage des batraciens pour les aider à traverser les axes routiers meurtriers. Opération sauvetage Le PNHP se joint à Natagora et organise deux sites de sauvetage sur son territoire : à Frameries (Sars-la-Bruyère) et à Quévy (Goegnies-Chaussée). Concrètement, cela se traduit par la pose d’une bâche, ce qui empêche les batraciens de traverser directement la route et de se faire écraser lors de leur migration printanière. Cette bâche les redirigera alors dans des seaux placés aux extrémités.     Nous avons besoin de vous ! Un groupe de citoyens bénévoles a été formé et s’occupe de recueillir les batraciens momentanément "prisonniers" des seaux mis en place et de les relâcher de l'autre côté de la route en toute sécurité. Voulez-vous les rejoindre ? Contact Pour intégrer un groupe de bénévoles, appelez-nous au 065/46.09.38 ou envoyez-nous un mail via f.stocman@pnhp.be Soirée d'information sur les batraciens Le Parc naturel des Hauts-Pays vous invite le 2 mars 2020 à une soirée d'information sur les batraciens. Cette soirée est organisée dans le cadre du lancement de ces opérations de sauvetage des batraciens réalisées en collaboration avec Natagora. Elle répondra à des questions telles que : Quelles espèces rencontre-t-on chez nous ? Comment aider les bénévoles localement ? Une présentation des opérations par l'équipe du parc sera proposée, un mini-film sera projeté. La soirée se terminera par un verre de l'amitié. Envie [...]

Par |2020-05-05T13:38:58+02:00novembre 6th, 2019|Catégories : Le patrimoine naturel|0 commentaire